Bien utiliser son compost

Retirer ses déchets fermentescibles de la poubelle en les compostant est une très bonne initiative. Par contre, l'expérience nous prouve qu'une partie de la population "compostante" n'utilise pas ou peu le compost produit.

Vous trouverez sur cette page les éléments clés pour une utilisation simple du compost.

 

Le tamisage, utile mais pas indispensable.

L'étape de tamisage est utile dans certains cas, par exemple pour réaliser des semis ou rempoter une plante il est souvent préférable d'avoir un compost assez fin.

Si le compost se destine au jardin, il est possible de l'utiliser directement puis de retirer les morceaux les plus grossiers avec un râteau.

Il faut également prendre en compte la nature des éléments compostés, si le compost est issu d'un mélange de résidus souples et fins, le produit obtenu sera sans doute très fin lui aussi.

 

Au potager

La quantité de compost à répandre dépend principalement des besoins des plantes, généralement il est conseillé d'utiliser entre 2 et 6 litres de compost par m2. Ce qui représente une couche de compost de 2 à 6 mm d'épaisseur.

Quelques exemples de recommandations:

Plantes exigeantes (4 à 6 litres par m2): Pomme de terre, potiron, tomate, chou, courge, concombre, poireaux, rhubarbe, melon, fraise, framboise.

Plantes peu exigeantes(2 à 4 litres pas m2): betterave, navet, carotte, asperge, pois, laitue, haricot...

Pas de compost l'année de la culture: ail, oignon, endive, échalote, radis, plantes aromatiques, mâche...

Il est important de ne pas laisser le compost en surface: le compost n'est pas un paillis. Le compost est très nutritif, en surface il va accélérer la pousse des herbes indésirables, à cause aux graines déjà présentes mais également aux graines apportées par le vent.

Le compost doit être mélangé à la terre sur quelques centimètres à l'aide d'un croc par exemple.

Le compost peut être ajouté au sol dès l'automne, ou quelques semaines avant les plantations et les semis au printemps.

En rempotage

Une plante peut vite se sentir à l'étroit dans un pot, un rempotage dans un pot plus grand est parfois nécessaire.  Au moment de rempoter une plante, l'ajout de compost est possible, là encore les quantités à apporter dépendent des besoins de la plante. Il est rarement conseillé de mettre plus de 50% de compost mais même 20 à 30% suffisent, les jeunes pantes peuvent être "brulées" par un apport trop important de compost.  le compost est ajouté en mélange avec de la terre du jardin ou de la terre et du sable.

Les arbres et arbustes

Une grande quantité de compost peut être apportée au sol au moment de la plantation environ 10 à 15 l/m2 mélangée aux 10 premiers centimètres du sol, puis tous les ans une couche de quelques millimètres  en surface, toujours recouvert de paillis.

 

La pelouse

Au moment de l'installation il est possible de mélanger 2 à 4 l/m2 de compost au sol. Ensuite tous les ans ou tous les deux ans, il est possible d'ajouter un peu de compost à la volée, pour renforcer votre pelouse.