La prévention des déchets

La prévention des déchets regroupe toutes les pratiques, tous les petits gestes du quotidien, pour réduire la production de déchets. La prévention vise également à réduire la dangerosité et la nocivité des déchets produits pour limiter leurs impacts environnementaux.

La prévention est le premier aspect à étudier dans la gestion des déchets, puisque si le déchet n'est pas produit, il n'est pas de nécessaire de lui trouver une solution de traitement. Tous les producteurs de déchets sont concernés par les enjeux de la prévention, les particuliers, les professionnels de l'artisan à l'industriel, les administrations...

 
Se poser les  bonnes questions

Eviter l'achat : Est-ce que j'ai besoin de ce produit/de cet appareil ? Est-ce-que je n'ai pas déjà un objet qui rempli cette fonction? Est-ce-qu'il est possible que l'on me prête ou me loue cet outil?

Au moment de l'achat : Est-ce que je peux acheter d'occasion ? Existe-t-il un équivalent réutilisable? quel format propose le moins d'emballage? Est-ce que je peux le fabriquer moi même avec des produits simples ?

Avant de jeter : Est ce que je peux le donner ? Le vendre ? Le faire réparer ? Le relooker ?

Au moment de jeter : Où le jeter ? Reprise par le magasin ? En déchetterie ? Avec mes déchets recyclables ? Au compost ? 

 

Des solutions pour presque tous les déchets

 Les déchets alimentaires : réduire le gaspillage alimentaire, nourrir des animaux domestiques (chiens, poules...) faire son compost,...

Les emballages : acheter en vrac, privilégier les grands formats, faire attention aux suremballages, boire l'eau du robinet...

Le papier : coller un Stop-pub sur sa boîte aux lettres, réduire ses impressions, plus d'infos 

Les textiles : acheter/vendre d'occasion, don à des associations de l'économie sociale et solidaire, plus d'infos

Les appareils électriques et électroniques : acheter/vendre d'occasion, mieux entretenir, faire réparer...

Les déchets verts : le broyage, le compostage, le paillage, choisir des essences qui demandent moins d'entretien...

 

Ce qu'il reste dans nos poubelles

Depuis plus de 10 ans, les quantités d'ordures ménagères collectées ont diminué. Le développement du compostage, du tri, les nouvelles filières en déchetterie, une prise de conscience pour une grande part de la population, ont joué un rôle dans cette réduction. En moyenne, un habitant du SMEVOM produit 40kg d'ordures ménagères en moins par rapport à 2009. Si les volumes de déchets ont réellement diminué, une partie d'entre eux est toujours produite, mais elle est maintenant dirigée vers les bonnes filières.

 

Depuis 2015, le SMEVOM réalise régulièrement des caractérisations sur les ordures ménagères. Des échantillons sont prélevés sur le territoire, et les sacs ouverts et triés pour reconstituer la poubelle moyenne d'un habitant du SMEVOM (résultat ci-contre). Sans surprise, les déchets alimentaires représentent la part la plus importante, ces déchets sont gorgés d'eau et sont donc très lourds. De nombreux matériaux recyclables sont encore présents comme le verre, le carton, le papier, une partie des plastiques, les vêtements...

En poursuivant nos efforts, en compostant plus, en triant plus, en consommant de manière réfléchie, il est encore possible de réduire le poids de nos déchets de 40%.