Foire aux questions compostage

 

1) Faut-il obligatoirement un composteur pour composter ?

2) Composteur en bois ou en plastique, lequel choisir ?

3) Quel est le meilleur endroit pour composter ?

4) Combien de temps faut-il pour obtenir un compost utilisable ?

5) Les agrumes peuvent-ils être compostés ?

6) Les restes de repas cuits peuvent-ils être compostés ?

7) Les restes de viande et de poissions se compostent-ils ?

8) Que faire des mauvaises herbes ?

9) Peut-on composter sans risque les plantes malades ?

10) Comment peut ont réutiliser les tontes ?

11) Quelle doit être la fréquence de brassage de mon compost ?

12) Le compost est-il trop humide ?

13) Le compost dégage de mauvaises odeurs, que faire ?

14) le compost peut-il attirer les rongeurs ?

15) Comment faire si l'on vit en appartement ?

 

1) Faut-il obligatoirement un composteur pour composter ?

Le compostage peut très bien se réaliser en tas ou dans une aire aménagée avec des matériaux de récupération. Le composteur n'est qu'un accessoire, qui permet de composter de manière plus discrète, puisque tout vos déchets seront à l'intérieur de cette "caisse sans fond". Le composteur peut être pratique pour éviter que les animaux domestiques viennent "gratter" dans le compost. Par contre le bac rend le brassage du tas ainsi que la récupération du compost plus délicats.

 

2) Composteur en bois ou en plastique, lequel choisir ?

Les deux se valent, au niveau de la pratique il y a très peu de différences. Le composteur en plastique aura tendance à mieux conserver l'humidité (avantage ou inconvénient en fonction des déchets compostés). Le problème des composteurs en plastique est la solidité, il n'est pas rare d'avoir des composteurs dont les panneaux ne tiennent pas, ou des composteurs endommagés par des coups de fourche malheureux. D'un autre coté les composteurs en bois sont biodégradables et s'abimeront avec le temps.

Les deux ont leurs avantages et leurs inconvénients.

 

3) Quel est le meilleur endroit pour composter ?

Le compost doit être réalisé sur un sol "naturel", directement sur la terre. L'idéal est de l'installer sur une surface plane mi-ensoleillée mi-ombragée. En effet un compost qui est toute la journée au soleil aura tendance à être trop sec et inversement un compost en permanence à l'ombre sera généralement trop humide. Parfois le choix n'est pas possible, il faudra alors surveiller un peu plus votre compost.

Il est également intéressant de ne pas composter contre un mur ou une clôture et de laisser de l'espace autour du compost, pour pouvoir le brasser plus facilement.

 

4) Combien de temps faut-il pour obtenir un compost utilisable ?

Il faut distinguer deux types de compost. Le compost mûr obtenu après 8 à 10 mois qui peut être utilisé de différentes manières ( en surface ou mélangé au sol).  Le compost jeune ou demi-mûr qui doit être utilisé uniquement en surface dès 4 à 5 mois de décomposition.

Le compost mûr est très noir et dégage une légère odeur de sous-bois. C'est également un compost où l'on trouve peu d'insectes et de vers.

 

5) Les agrumes peuvent-ils être compostés ?

Contrairement à ce que l'on peut régulièrement lire, les agrumes se compostent sans difficulté. L'acidité ne pose pas de problème. Comme pour tout ce qui peut être composté il faut des quantités raisonnables d'agrumes. Dans les collèges, le jour où des oranges sont servies, l'ensemble des pelures et oranges entamées sont compostées sans aucun problème.

 

6) Les restes de repas cuits peuvent-ils être compostés ?

Il n'y a aucune raison pour ne pas composter un reste de gratin, de purée, de légumes... Ces restes de repas se compostent très bien, cependant ils ont tendance à être humides et à former des paquets plus facilement. Il faudra surveiller l'humidité du compost et penser à le brasser.

 

7) Les restes de viande et de poisson se compostent-ils ?

Ils peuvent être compostés en petite quantité, l'idéal est de les mélanger directement au reste du compost. Ce type de restes a tendance à attirer les mouches, il est alors possible de se retrouver avec des asticots dans le compost. La décomposition des viandes et poissons peut également dégager de mauvaises odeurs, s'ils sont déposés en grande quantité et /où peu mélangés au reste du tas.

 

8) Que faire des mauvaises herbes ?

Les mauvaises herbes ne posent pas de problème et peuvent être compostées sans souci. Le problème se situe au niveau de leurs graines, ces dernières peuvent résister au processus de compostage et se retrouver dans le jardin. Il est conseillé de désherber avant la montée en graine pour composter sans risque les mauvaises herbes.

Il faut savoir que le sol contient naturellement un grand nombre de graines en attente de germination et que l'apport d'un compost qui en contient, aura une influence minime sur la quantité de mauvaises herbes présentes l'année suivante.

Si vous savez que votre compost contient de nombreuses graines, il peut être utilisé sous une haie, où l'absence de lumière minimisera la repousse de mauvaises herbes.

 

9) Peut-on composter les plantes malades sans risque  ?

Le compost permet de détruire la plupart des maladies. Les maladies se développent sur les végétaux qui leur servent de support. Le compostage en détruisant ces supports, détruit la maladie. Il faut tout de même faire attention aux plantes atteintes du mildiou et ne pas prendre le risque de ramener cette maladie dans le potager. 

 

10) Comment peut ont réutiliser les tontes ?

Les tontes sont très humides et riches en azote, en quantité raisonnable c'est un bon apport. Par contre, en grande quantité elles vont se compacter et "étouffer" le compost. La solution la plus simple est de laisser ses tontes sur place. Il est possible de s'équiper d'une tondeuse dite "mulching" qui va broyer vos tontes. il existe également des kit mulching pour équiper d'anciennes tondeuses. cette technique permet de laisser les tontes sur place sans désagrément, car elle ne sont plus visibles.

Le paillage est également un bon moyen de valoriser ses tontes, il permet de protéger le sol et de le nourrir. Le paillage est un geste simple qui demande moins de temps que le compostage.

 

11) Quelle doit être la fréquence de brassage de mon compost ?

Brasser son compost, le mélanger, permet de mettre en contact les déchets humides et les déchets secs et de décompacter la matière. Le brassage va casser les paquets de matières humides et limiter le dégagement d'odeurs. Cette étape permet de ramener de l'air dans le compost pour une décomposition optimale.

Il faut commencer par dissocier le brassage de surface, du brassage profond. Un brassage superficiel permet de mélanger entre eux les derniers apports, il peut être réaliser une à deux fois par semaine sur une dizaine de centimètres de profondeur.

Le brassage complet du tas peut être réalisé à différentes fréquences en fonction de l'humidité du tas de compost. Un compost équilibré sera complètement brassé tous les 2 à 3 mois. Alors qu'un compost trop humide sera brasser toutes les deux semaines.

 

12) Le compost est-il trop humide?

L'humidité est sans doute le paramètre qui influe le plus sur le déroulement du compostage. Un tas trop sec se décomposera lentement, alors qu'un compost trop humide va se compacter, et se mettre à fermenter en dégageant de mauvaises odeurs.

Le contrôle de l'humidité se fait lors du brassage, si les déchets s'agglomèrent facilement et que de mauvaises odeurs apparaissent, le compost est trop humide. Il est conseillé d'ajouter des déchets plus secs ( feuilles mortes, branchage, copeaux, paille, foin, carton...) pour éponger ce surplus d'humidité et de bien mélanger.

Un compost constitué en majorité de déchet de cuisine avec un peu de tonte sera généralement trop humide.

 

13) Le compost dégage de mauvaises odeurs, que faire?

Le compost peut sentir mauvais s'il est trop humide (voir question 12) ou s'il est peu aéré. Un brassage énergique et l'ajout de matières sèches suffisent généralement à régler le problème.

 

14) le compost peut-il attirer les rongeurs ?

Uniquement si des rongeurs se trouvent à proximité du composteur. Si vous avez des problèmes à ce niveau là, ils peuvent aller dans le compost, pour chercher à manger ou trouver un peu de chaleur. Par contre si vous n'avez pas de rongeurs près de chez vous il ne vont pas venir du jour au lendemain parce que vous compostez.

 

15) Comment faire si l'on vit en appartement ?

Il est possible de recycler une partie de ses déchets de cuisine grâce au lombricompostage. Cette pratique consiste à nourrir des vers de fumiers (petits vers rouges) avec vos déchets de préparation et reste de repas. La présence uniquement de vers limite la variété des éléments compostables.

L'autre solution possible est la mise en place d'une placette de compostage près de chez vous. Ces espaces permettent à plusieurs foyers de composter au même endroit.  Plus d'informations sur notre page dédiée au compostage collectif.